FANDOM


Aetius

Flavius Aetius

Flavius Aetius fut sénateur et généralissime Romain, qui obtint le titre de Patricien et de Comte et Maître des deux milices.

On le connaît surtout pour sa confrontation avec Attila aux Champs Catalauniques d'où il sortit vainqueur.


Jeunesse Modifier

Aetius, fils de Flavius Gaudentius, officier Scythe au service de Rome, et de mère italienne, naquit à Dorostulus en Mésie à la fin du IVème siècle.
Il passa sa jeunesse en tant qu'otage à la cour du roi wisigoth Alaric Ier, qui lui enseigna le métier des armes, puis chez un roi Hun, Ruga (ou Rugila, selon les sources), où il rencontra son futur ennemi, Attila. Certaines sources mentionnent que les deux jeunes hommes se lièrent d'amitié.
Certains historiens, dont Edward Gibbon, pensent qu'il mit cette époque à profit pour apprendre les tactiques et ruses guerrières des huns, lesquelles lui servirent plus tard au cours des affrontements qu'il aura avec eux.

Premiers faits d'armes Modifier

Aetius entre dans l'Histoire par la grande porte en l'an 424. En effet, celui qui serait connu plus tard comme vainqueur des Huns repousse une invasion germanique en Gaule romaine à la tête de 60 000 cavaliers huns fédérés. C'est à la tête de ces même Huns qu'il se rendra en Italie en 425, pour prêter renfort à l'usurpateur Joannes à Ravenne. Malheureusement, Aetius arrivera seulement 3 jours après l'exécution de ce dernier.

En 426, il obtient de Galla Placida, mère du jeune empereur Valentinien III et régente de l'Empire, le poste de Préfet du Prétoire des Gaules. En Gaule, il combat les Wisigoths, à Arles, les renvoyant en Aquitaine. Il contribue au renforcement des frontières du Rhin contre les Francs Rhénans, défend la Norique, que les Germains menacent, et défait les bagaudes en Armorique. Il repousse également les Francs Saliens de Clodion le Chevelu à Hélesmes et lui impose un traité de paix en 428, qu'il muera en Foedus en 447 en leur octroyant le Tournaisis comme territoire autonome.

A la même époque, le comte Boniface, son plus grand rival, alors posté en Afrique, tombe en défaveur auprès de la régente, fort probablement à cause de conspirations entre Aetius et d'autres généraux. Devant faire face aux révoltes des population locales, celui-ci fait appel au Vandales, ce qui entraînera la fin de l'Afrique Romaine.
En 432, Boniface est rappelé à Rome et promu au rang de Patrice. Aetius, convaincu que la régente voulait se débarrasser de lui, attaque l'armée de Boniface à Rimini. Bien que vainqueur de la bataille, Boniface est gravement blessé et ne survivra que quelques mois. Aetius, exilé en Dalmatie, avec l'aide des Huns installés en Pannonie (obtenue en remerciement de services rendus à l'Empire), rentre dans les grâces de Placida.

Apogée et chute Modifier

De 433 à 450, Aetius peut être considéré comme le personnage majeur de l'Empire d'Occident, et sera nommé en 435 Patrice. Revenu en Gaule après sa restauration dans les grâces impériales, il profite des bagaudes au sein du royaume Burgonde pour agrandir son territoire. Aidé des Huns, il défait l'armée Burgonde de Gondicaire et laisse plus de 20000 morts ennemis sur le champ de bataille. Cette grande bataille est supposée être à l'origine de la légende des Niebelungen. En 443, il déplacera ce qui reste du royaume Burgonde au sud du Lac de Genève, en Sapaudie. Libéré de la présence Burgonde, Aetius peut enfin se concentrer sur les problèmes gaulois, en particulier les nombreuses bagaudes, et, pour remédier au problème, demande aux Alains du roi Goar, installés sur les bords de la Loire, de surveiller les turbulents Armoricains.


L'invasion Hunnique Modifier

Au printemps 451, Attila, à la tête de nombreux Huns, entre en Gaule. Il a tôt fait de ravager les villes de Strasbourg, Mainz, Trêves, Cologne, Metz, Reims, Tournai, Cambrai, Amiens et Beauvais, avant d'épargner Paris (sous l'impulsion de Sainte Geneviève) et Orléans, à l'instigation de Saint Aignan et l'arrivée d'Aetius et de ses troupes, accompagnés de [[Theodoric Ier]] et ses Wisigoths. Les troupes d'Aetius comprennent des hommes venus des quatre coins de Gaule (Gallo-romains, Alains, Francs, Burgondes, Saxons, Lètes, Armoricains, Sarmates ainsi même que quelques Bretons insulaires…). Les Huns se replient vers la Champagne le 20 juin (ou septembre, selon les sources) 451, où Aetius et son armée de confédérés les rejoignent, aux Champs Catalauniques (thèse aujourd'hui fortement mise en doute, la bataille ayant très certainement plutôt eu lieu aux Champs Mauriaques).
Bien que l'histoire en ai fait une immense victoire d'Aetius, les circonstances exactes de la confrontation d'Attila et de celui-ci ne sont pas claires, et certains auteurs suspecteraient un accord passé entre les deux généraux après seulement quelques escarmouches. Toujours est il que c'est couvert de gloire qu'Aetius sort de cette bataille aujourd'hui entrée dans les annales.


Fin d'Aetius Modifier

Cette gloire acquise par ses victoires et son sens politique ne sont pas sans inquiéter Rome. Valentinien, devenu empereur, se sent en danger face à ce général qui jadis a soutenu son adversaire Joannes. Aetius souhaiterait que son fils Gaudentius épouse l'héritière impériale, Placidia, mais Valentinien suppose, sans doute avec raison, que cela ne soit qu'un stratagème pour que Gaudentius accède au trône de Rome. Avec l'aide du Chancelier Heraclius et du sénateur Petronius Maximus, Valentinien complote l'assassinat d'Aetius. Le 21 septembre 454, à Ravenne, Aetius est assassiné par l'Empereur en personne.

Le décès d'Aetius n'est pas sans conséquences, et l'historien J. B. Bury laisse entendre qu'il serait l'un des facteurs de la Chute de Rome, en 476. En effet, Rome n'était plus capable de se défendre sans le renfort de Barbares, et seul un personnage de la trempe d'Aetius était capable de maîtriser ceux-ci, or, à sa mort, personne n'était en mesure de prendre sa place.


Sources Modifier

En savoir plus Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard