FANDOM


Le Bannik était un esprit protecteur ayant en charge la pièce de bain. Il avait l’aspect d’un petit vieillard très fort, au corps nu couvert de boue et de moisissures, et aux yeux arc-en-ciel.

Il était parfois mis à contribution pour pratiquer la divination ; par exemple, les jeunes femmes tentaient de découvrir l’identité de leur futur époux en laissant un peigne dans la pièce, espérant y retrouver une mèche de cheveux de leur promis. Une autre pratique consistait pour la jeune fille à s'approcher de la porte des bains et à relever sa jupe. Si le bannik la touchait avec la main nue, le fiancé serait pauvre, et si la main était poilue, le fiancé serait riche. Il ne fallait pas passer la main dans la fenêtre des bains en faisant de la divination, sinon le bannik la scellera avec des anneaux de fer. Espiègle, le bannik aimait jouer des tours aux habitants (par exemple, en déposant un crin de cheval sur le peigne au lieu de la mèche de cheveux espérée ; il pouvait aussi renverser l'eau chaude, ou casser les pierres surchauffées sur lesquelles on produisait de la vapeur en versant de l'eau dessus).

Le bannik pouvait parfois se montrer dangereux : il pouvait arracher un bout de peau et souffler de l'air chaud dans la bouche. Il n'aimait pas que les gens se dépêchent trop en se lavant et détestait particulièrement ceux qui boivent de l'alcool dans les bains. Le bannik était assez exigeant quant à l'emplacement des bains - s'ils n’étaient pas construits à l'endroit voulu, il se vengeait des maîtres de maison, et les obligeant à reconstruire les bains ailleurs. On se conciliait le bannik, en lui laissant toujours dans les bains du savon, de l'eau propre et un faisceau de branches de bouleau, ainsi qu'un morceau de pain de seigle saupoudré de gros sel, et surtout ne pas le déranger quand il se lave tard la nuit. S'il était bien disposé, il pouvait protéger les habitants des autres créatures (ovinnik, oupyr). Le bannik pouvait être de sexe féminin ; il était alors appelé bannitsa ou bannika, et avait l’aspect d’une petite vieille nue et laide. Ses attributions étaient les mêmes, à ceci près que la bannitsa ne participait jamais aux rites divinatoires.

Sources :

Encyclopédie de la mythologie, Parragon books Ltd

http://www.russievirtuelle.com/mythologie/index.htm

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard