FANDOM


IntroductionModifier

L’histoire et la culture d’un peuple sont des éléments essentiels de son identité, et l’un des meilleurs moyens pour les connaître, et donc pour comprendre ce peuple, est de se pencher sur sa langue. Les langues sont en effet l’un des meilleurs marqueurs de l’histoire des peuples, car à l’instar du folklore et des traditions, elles en gardent de nombreuses traces qui peuvent encore être présentes après plusieurs millénaires. Par exemple, bien qu’à l’origine les Gaulois étaient des peuples celtiques, la longue période durant laquelle la Gaule fut territoire romain fait que la culture et la langue françaises sont principalement d’origine latine. Mais cette origine gauloise a laissé quelques traces dans la langue, en particulier dans les domaines de la nature et de la vie paysanne : des mots comme ruche, paillasse, chariot, chêne, cailloux sont d’origine gauloise. Mais si les langues peuvent témoigner des origines d’un peuple, elles peuvent également garder des traces de ses contacts avec d’autres peuples, telles que les migrations et l’assimilation de peuples étrangers (les grandes migrations germaniques qui accompagnèrent l’écroulement de l’empire romain donnèrent au français certaines de ses formes grammaticales), ou les dominations politiques, économiques ou culturelles d’une époque (la domination anglaise au XIXe siècle et américaine au XXe ont fait passer nombre de mots anglais dans la langue française, comme week-end ou parking). Les langues étant intimement liées à l’histoire et à la culture des peuples qui les parlent, elles permettent de repérer les différentes aires culturelles auxquels ceux-ci appartiennent. Cet article a donc pour but de présenter les différentes langues parlées en Europe, afin de fournir des repères pour en différencier les différentes cultures.

ClassificationModifier

La plupart des langues indigènes de l’Eurasie, et donc de l’Europe, appartiennent à trois grandes familles linguistiques : indo-européenne, ouralienne et altaïque. Chacune de ces familles se subdivise en plusieurs groupes et sous-groupes, eux même composés de plusieurs langues. Ces langues existent en plusieurs versions (généralement cantonnées à une région précise) appelées dialectes, qui connaissent elles même des variantes locales, appelées patois. Cette classification se présente donc sous forme d’un arbre :

Arbre philogénétique général.JPG

Prenons l’exemple du flamand. Les Flamands parlent divers patois qui sont des variantes très locales d'un dialecte appelé flamand, lui même variante d'une langue, le bas allemand. Le bas allemand appartient au sous-groupe dit germanique ouest, qui forme avec d’autres le groupe des langues germaniques, lesquelles sont des langues indo-européennes. L’arbre du flamand donnerait donc :

Arbre philogénétique du néerlandais.JPG

Cette classification est également une sorte d’arbre généalogique, car à chaque subdivision correspond en fait à un ancêtre commun. En effet les langues évoluent au fil du temps, et une langue peut donner naissance à une ou plusieurs autres, soit en évoluant différemment d’une région à l’autre, soit en fusionnant avec d’autres langues. Ainsi le limbourgeois, le luxembourgeois et l’allemand standard sont-ils des descendants du francique, qui a lui disparu, tandis que le néerlandais est le résultat d’une fusion entre plusieurs dialectes bas allemand, dont le flamand (d’où sa présence dans l’arbre).

Sous-catégories

Cette catégorie comprend la sous-catégorie ci-dessous.

L

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard