FANDOM


La "Guerre des Cimbres" opposa ce peuple, allié aux Ambrons et Teutons, à République Romaine de -120 à -101. Cette guerre fut la première depuis la Seconde Guerre Punique où l'Italie Romaine aura été sérieusement menacée.

Introduction : des raisons de la migration des CimbresModifier

Pour commencer ce chapitre, revenons sur les diverses théories sur les causes du départ des Cimbres de leur Jutland d'origine.

Transgression marine Modifier

L'archéologie et l'étude de corps momifiés appartenant à la culture Cimbre a permis de déterminer qu'à l'époque de leur départ, ils sortaient de plusieurs années de famine. A la même période, une transgression marine, comme tous les rivages de la mer du Nord en connaîtront jusqu'au XIIème siècle[1], est également avérée par la géologie.

Invasions Modifier

Une seconde hypothèse est également à mettre en avant. il est possible de supposer que les Cimbres et Teutons aient quitté la Chéronèse Cimbrique face à la poussée vers le sud de Germains Scandinaves.

Quelqu'en soient les raisons réelles, le fait est que dès 120 BCE, les Cimbres se mettent en mouvement.

Premières escarmouches Modifier

Cimbrians invasions.png

Migration des teutons, des Cimbres et des Ambrons.

Rejoints au tout départ de leurs migrations par les Ambrons et les Teutons, les Cimbres quittent les rivages de la Baltique pour le sud, affrontant au passage les Boïens et voyant d'autres tribus, tant celtes que germaniques, avant d'arriver en 113 BCE sur les terres des Taurisci, en Norique. Rome, allié des Taurisci, voyant cette défaite annoncée de leurs alliés (les envahisseurs composant une marée humaine de 200 à 300 000 personnes), décide de venir en appui, ce qui occasionnera la première confrontation entre Romains et Germains de l'histoire. La bataille a lieu à Noreia, et, pour la première fois depuis les guerres puniques, Rome subit une cuisante défaite.

Les Cimbres en Gaule Modifier

Ayant laissé derrière eux une Norique entâchée par le sang des légions, et plutôt que de partir vers l'Italie qui est à leur portée, la horde décide de mettre le cap vers l'Ouest, et passe en Gaule en 109 BCE, où ils ont tôt fait d'envahir la Narbonnaise, province romaine depuis 118 BCE. Sur leurs passage, ils défont les légions de Marcus Julius Silianus et tuent le consul Gaius Cassius Longinus Ravalla à la bataille de Burdigala (Bordeaux), mais sont toutefois arrêtés dans leur progression vers le nord par les Belges, emmenés au combat par les Nerviens, desquels César dira plus tard qu'ils étaient les plus farouches des Belges. En 107 BCE, avec leurs alliés depuis le passage des Alpes, les Helvètes et les Tigurins, ils remportent une nouvelle victoire sur Rome à Aginnum (Agen).
Puis, ils remportent une dernière victoire en Gaule sur les légions à Arausio (Orange) en 105 BCE.

Pour la deuxième fois, la porte de l'Italie leur est ouverte, mais ils préfèrent pourtant partir vers la péninsule ibérique. Face à une telle multitude, les Celtibères réussirent là où Rome avait échoué, et après une brève incursion qui les mena jusqu'en Galicie, les Cimbres et leurs alliés furent forcés de rebrousser chemin. Cet échec marque un tournant dans leur progression puisque les Romains, par le délai accordé par cette escapade ibérique, et ayant appris de leurs précédents échecs, attendent de pied ferme leurs opposants, à qui ils tendent une embuscade en 102 BCE à Aquae Sextiae (Aix-en-Provence).


Sur place, les Romains ne sont pas seuls, ils sont accompagnés de leurs alliés cisalpins Ligures. Au moment de se lancer au combat, les Ambrons poussent leurs cris de guerre « Ambra ! », auquel ils ont la surprise d'entendre les Ligures leur répondre « Ambrones ! ». Ces peuples, séparés par plusieurs siècles d'histoire, étaient à l'origine frères. Les Romains, profitant de ce désarroi dans les rangs de leurs ennemis, lancent leur attaque et remportent une grande victoire, au cours de laquelle Teutobod, roi des Teutons, est fait prisonnier. Les femmes, vieillards et enfants des Ambrons et Teutons, restés en arrière, se jettent sous les glaives ennemis ou se donnent la mort pour éviter l'esclavage. Ce qu'il reste des Teutons et Ambrons se disperse alors et sort de l'histoire à cet instant.

Les Cimbres en Italie Modifier

Les Cimbres, qui semble-t'il n'avaient pas pris part à cette bataille, passent en Italie au début de l'été de l'an -101 et tombent, à Vercellae (Verceil), sur le vainqueur des Ambrons et Teutons, le consul Marius, épaulé du général Catulus en charge de la défense des cols alpins, à la tête de 10 légions. Des tractations ont lieu aucours desquelles les Cimbres refusent la paix proposée par Rome, et Boiorix, roi des Cimbres, demande aux romains de choisir le lieu de la bataille.
D'après les textes d'époque, les Cimbres sont au nombre de 160000, femmes et enfants inclus, dont une cavalerie s'élevant à 15000 hommes. Face à eux, les romains sont 52300, mais ils remportent néanmoins la bataille, faisant 60000 prisonniers, bien que, comme à Aquae Sextiae, les femmes et enfants restés en arrière se soient massivement donné la mort pour éviter la captivité.

Cette défait marque le point final de la Guerre des Cimbres, qui disparaissent alors de l'histoire définitivement.

Epilogue Modifier

Cet épisode a profondémment marqué Rome, chez qui il entraîna de nombreuses réformes tant militaires qu'institutionnelles. Suite à la bataille d'Aix, les Ligures se sont vu octroyer le statut de citoyens romains par Marius, contre l'avis du Sénat, ce qui entraînera une crise politique au sein de la République. A cela, une série de révoltes serviles éclata, dont les principaux acteurs seront les germains captifs et les Numides faits prisonniers lors de la Guerre de Jugurtha, et dont un des dirigeants passera dans l'immortalité, en partie grâce à Hollywood, Spartacus.

Sources Modifier

Notes Modifier

  1. La première transgression dunkerquienne (Iers. B.C.E. à ca. 70 C.E.) pourrait être à l'origine de la migration cimbre.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard