FANDOM


Les Muses sont des divinités liées aux arts et aux sciences. Leur nom est formé à partir de la racine Man ou Men, « penser », que l’on retrouve dans le latin mens, « esprit » (voir en français les mots de la famille de mental). La tradition leur attribuait plusieurs résidences : sur le mont Parnasse, près de Delphes, sur l'Hélicon, près d’Ascra (Béotie), en Piérie, région de la Macédoine près de l’Olympe. Les Romains identifièrent les Muses à des déesses locales italiennes appelées Camènes.

Au début, les Muses n’étaient qu’au nombre de trois. Pausanias affirme qu’elles se nommaient Mnémé (la mémoire), Mélété (l’entraînement, l’exercice, la pratique), et Aodè (le chant). Ensemble, elles représentent les prérequis de l'art poétique dans la pratique du culte. Toujours selon Pausanias, leurs premiers adorateurs furent les Aloades, les deux fils jumeaux de Poséidon et d’Iphimédie. A Delphes, les Muses, également au nombre de trois, portaient le nom des trois cordes des premières lyres : Nétè (aiguë), Mésè (moyenne) et Hypatè (grave). C’est à partir de l’époque classique que les Muses passèrent au nombre de neuf. Cette version reste la plus connue. Platon (dans Ion) vers 401 av.E.C. et les néo-platoniciens firent des neuf Muses les médiatrices entre le dieu et le poète ou tout créateur intellectuel.


La version la plus répandue en fait les filles de Zeus et de Mnémosyne, déesse de la mémoire, qui d’après la Théogonie d’Hésiode les auraient conçu 9 nuits durant. Une autre version en fait des filles d’Ouranos et de Gaïa ; Pausanias concilie les deux versions en soutenant qu’il y a deux générations de Muses, la première issue de Gaïa et d’Ouranos, la deuxième de Zeus et Mnémosyne. Une troisième version en fait les filles d’Harmonie et de Cadmos.

Les Muses sont associées à Apollon, dieu de la musique, dont elles constituent le cœur, c’est-à-dire un groupe qui chante et danse à la fois, et animèrent les banquets de plusieurs mariages mythiques : celui de Thétis et de Pélée, et celui de Cadmos et d’Harmonie (ce qui contredit la version selon laquelle elles seraient les filles de ces derniers). Jalouses de leurs talents et de leurs prérogatives, elles remettaient brutalement à leur place ceux qui les défiaient : elles plumèrent les Sirènes qui se croyaient meilleures chanteuses, aveuglèrent Thamyris et lui firent perdre la mémoire car il s’était vanté de leur être supérieur, et transformèrent en corneilles les Piérides, les neuf filles du roi Piéros, qui les avaient défié dans un concours musical devant un jury de nymphes (les Piérides perdirent le concours). Les Muses elles-mêmes sont parfois appelée Piérides, car résidant en Piérie.

Les neufs Muses de l’époque classique sont :

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard