FANDOM


WikipediA

Cette page utilise, totalement ou en partie, du contenu provenant de Wikipédia francophone. La page d‘origine se trouvait à l'adresse Peuples_de_Gaule_Belgique. La liste des auteurs est accessible dans l‘historique de la page. Comme sur Encyclopaedia Pagana, le texte de Wikipédia est disponible sous la licence de documentation libre GNU.


Liste des peuples de Gaule belgique
Localisation Civitas (capitale) Langue[1]
Aduatuques Entre le Rhin, la Meuse, la forêt Charbonnière et l'Ardenne Germanique[2] [3] [4]
Ambiens Samarobriva (Amiens) Celtique?
Atrébates Artois Nemetocenna (Arras) Celtique[5] [6]
Bellovaques Celtique[7]
Calètes Celtique[8]
Catuslogi Vallée de la Bresle. Peuple 'client des Bellovaques'.
Caeroesi Germanique[9]
Condruses Condroz Germanique[10] [11] [12]
Éburons ou Tongres Province de Limbourg, province de Liège Civitas Aduatuqua (Tongres) Germanique[13] [14]
Leuques Nasium (Naix) et Tullum (Toul) Celtique ?
Médiomatrices Celtique[15]
Meldes Celtique ?
Ménapiens ou Ménapes Côtes de la mer du Nord Cassel Celtique[16] ou autre[17]
Morins Entre l'Escaut et la Canche, bassin de l'Yser Civitas Tarvenna (Thérouanne) Celtique[18] [19]
Nerviens Hainaut, Brabant, province d'Anvers Civitas Bavacum (Bavay), puis Camaracum (Cambrai) Germanique[20] [21]
Pémanes Famenne Germanique[22] ou autre[23]
Rèmes Durocortorum (Reims, plus tard capitale de la Gaule belgique) Celtique[24]
Sègnes Proximité de la rivière Ourthe ? Sougné-Remouchamps ? Germanique ?
Suessions Augusta Suessionum (Soissons) Celtique[25] [26] ou germanique[27]
Trévires Luxembourg, Ardenne, vallée de la Moselle Civitas Augusta Treverorum (Trèves) Celtique[28] ou germanique[29]
Véliocasses Celtique[30]
Viromanduens Inconnue (Vermand ?) Celtique ?

Notes et références Modifier

  1. La langue de l'aristocratie de tous ces peuples était probablement celtique.
  2. Ugo Janssens, Ces Belges, « les Plus Braves », Histoire de la Belgique gauloise, 2007, Racine, p. 42.
  3. Bernard Sergent, Les Indo-Européens: Histoire, langues, mythes, Bibliothèques scientifiques Payot, Paris, 1995, p. 84.
  4. Jean-Jacques Jespers, Dictionnaire des noms de lieux en Wallonie et à Bruxelles, Lannoo, 2005, p. 172.
  5. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  6. Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84.
  7. Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84.
  8. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), "Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime", Paris, A. et J. Picard, 1979}
  9. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  10. Bernard Sergent, "Les Indo-européens...", p. 84.
  11. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  12. Jean-Jacques Jespers, "Dictionnaire des noms de lieux...", p. 172.
  13. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  14. Jean-Jacques Jespers, "Dictionnaire des noms de lieux...", p. 172.
  15. Stephan Fichtl, Oppida et occupation du territoire à travers l'exemple de la cité des Médiomatriques, in Territoire celtiques, Actes du 24e colloque international de l'AFEAF, Martigues 1 -4 Juin 2000, édition Errance 2002.
  16. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  17. Il s'agirait d'une langue indo-européenne ni celtique, ni germanique, proche des langues italiques, comme le suppose la théorie du bloc du nord-ouest. Voir Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84-85.
  18. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  19. Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84.
  20. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  21. Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84.
  22. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  23. Il s'agirait d'une langue indo-européenne ni celtique, ni germanique, proche des langues italiques, comme le suppose la théorie du bloc du nord-ouest. Voir Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84-85.
  24. Bernard Sergent, "Les Indo-Européens", p. 84.
  25. Blaise Pichon, Carte archéologique de la Gaule : L'Aisne 02, Académie des inscriptions et belles lettres, Maison des sciences de l'Homme.
  26. Scheers S., Traité de numismatique celtique II : La Gaule Belgique, Paris 1977.
  27. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  28. Bernard Sergent, "Les Indo-Européens...", p. 84.
  29. Ugo Janssens, "Ces Belges...", p. 42.
  30. Pierre-Yves Lambert, La langue gauloise, édition errance 1994

Voir aussiModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard