FANDOM



Travaux Article en cours d'élaboration, merci de votre patience.


Les peuples germaniques, ou Germains, sont un ensemble de peuples indo-européens qui vivaient en Scandinavie du sud et dans l'actuelle Allemagne au début de notre ère, et leurs descendants de l'Antiquité tardive. Il est difficile, voire impossible de donner une définition plus précise, car les Germains sont plus une construction d'historien qu'une réalité clairement délimitée.

D'un point de vue linguistique, les données d'époque sont maigres. Le seul peuple dont on connait la langue avec certitude est celui des Wisigoths, car un exemplaire de la Bible traduite dans leur langue par l'évêque Wulfila nous est parvenu. Pour les autres, on suppose qu'ils parlaient tous plus ou moins une langue de la famille dite germanique, en se fondant sur le fait que les territoires où leur implantation était massive parlent encore des langues germaniques.

D'un point de vue ethnique, la question est ardue. Il n'y avait pas, à notre connaissance, de sentiment unitaire au sein des Germains. Et ce que les historiens romains nous présentent comme des peuples sont des entités mal définies et mouvantes, regroupant des individus pouvant provenir de nombreux autres peuples, y compris non-indo-européens. Ainsi, la plupart des migrations qui nous sont connues ont été effectuées par des groupes de peuples, pouvant donner lieu à des confédérations, qui nous sont ensuite présentées comme des peuples uniques, par exemple, les Alamans.

Enfin, il ne faut pas oublier que la distinction entre Celtes et Germains est loin d'être nette. En effet, toute l'actuelle Allemagne était peuplée de Celtes avant que des tribus germaniques venues de plus au Nord ne s'y installent. De plus, les Celtes ont très longtemps servi d'intermédiaires entre les Germains et les peuples plus au Sud : ce sont eux qui ont fait découvrir le fer aux tribus germaniques, ce qui explique que le nom du fer en proto-germanique soit emprunté au nom celte. Enfin, il ne faut pas oublier le choix politique de César : il a érigé le Rhin en frontière entre les peuples germaniques et les peuples gaulois dans le but de pouvoir affirmer qu'il avait conquis toute la Gaule ; c'est ainsi qu'il a imposé l'idée d'une séparation nette des deux mondes, pourtant assez entremêlés.

Histoire des Germains Modifier

Culture germanique Modifier

Mythologie germanique Modifier

Liste de peuples germaniques Modifier

Cette liste ne saurait prétendre à l'exhaustivité, ne serait-ce que par ce qu'un grand nombre de peuples ne sont connus que par une mention d'un auteur antique ou dans quelques inscriptions. De plus, les "peuples" les mieux connus sont presque tous des fédérations de tribus bien moins connues, ou plus précisément des mélanges : toute la tribu ne s'agrège pas à une fédération donnée.

La classification choisie est arbitraire : plutôt qu'une répartition géographique impossible (les Goths sont partis de Suède vers la Mer Noire, en passant par la Pologne, pour échouer en Italie et en Espagne), ou qu'une répartition par famille qui serait problématique concernant les confédérations et les peuples presque inconnus, on a choisi une répartition par importance des sources, avec un encart particulier pour les peuples scandinaves qui ne prennent une importance qu'à l'époque viking.

Grands peuples & confédérations Modifier

Les Suèves Modifier

Ils sont mentionnés très tôt dans les sources romaines, dès César. Celui-ci mentionne dans La Guerre des Gaules que des Suèves menés par Arioviste ont tenté de s'implanter dans l'actuelle Alsace. Ayant échoué, ils s'installent dans l'actuelle Souabe, qui leur doit son nom. En pratique, la question de leur localisation est beaucoup plus complexe. Il semblerait que ce terme de Suèves soit un terme générique désignant une partie plus ou moins importante des Germains. Tacite, par exemple, divise les Germains entre Suèves et non-Suèves ; dans les premiers, qu'il place globalement dans l'Est de l'actuelle Allemagne, il englobe entre autres les Angles et les Lombards. Pour Strabon, les Suèves sont les Germains qui vivent dans la Forêt Hercynienne.

Une chose est sure, en 406 ils passent le Rhin et participent au pillage de la Gaule, avant de passer en Hispanie, où ils se taillent un petit royaume dans l'actuelle Galice, qu'ils défendent âprement pendant des décennies contre les Wisigoths, qui finissent cependant par les assimiler.

Les Goths Modifier

Sans doute originaires de l'île de Gotland, en Suède, ils ont massivement migré vers l'embouchure de la Vistule d'où ils ont délogé les Vandales, vers le Ier siècle de notre ère. Ils sont ensuite peu à peu descendu vers le Sud, en direction de la Mer Noire, absorbant au passage des éléments de nombreux peuples, comme des Slaves ou des Bastarnes. Là, devenus un peuple puissant, ils se divisèrent en deux entités, les Ostrogoths et les Wisigoths, qui furent très tôt christianisés. L'un après l'autre ils ont effectué une longue migration vers l'Ouest, passant par l'Italie et s'implantant en Espagne et dans le Sud de la Gaule pour les Wisigoths, s'arrêtant en Italie pour les Ostrogoths, qui, ayant eu à subir le joug hun, ont effectué leur migration plus tard.

Numériquement, il s'agit surement du plus important peuple germanique de l'Antiquité. C'est également le seul qui nous ait laissé un témoignage important et sûr de sa langue, le gotique. Leur influence a également été très forte dans les régions où ils se sont implantés. Au XVIIIème siècle encore, il y avait en Crimée des gens qui se qualifiaient de Goths. Le droit wisigotique a été la seule source de connaissance du droit romain en Occident jusqu'au XIIIème siècle et à la redécouverte du Code Justinien. Il était encore en vigueur en Catalogne jusque fort avant dans le XIème siècle. Enfin, aux époque modernes et contemporaines, de nombreux peuples se revendiquaient les descendants directs des Goths, par exemple les Suédois, ou les Espagnols : un des slogans des mouvements indépendantistes canariens était "fuera Godos !", soit "dehors les Goths".

Les Vandales Modifier

Les premières traces des Vandales les situent dans le Nord de l'actuelle Pologne, d'où ils sont chassés vers l'Ouest par les Goths. Bien moins connus que ces derniers, on les retrouve en 406 passant le Rhin en même temps que les Suèves et les Alains. Pendant deux années entières, ils vont piller la Gaule, jusqu'à ce que, ne trouvant plus rien à se mettre sous la dent, ils passent en Espagne où ils s'installent. Ce peuple était plus vraisemblablement une confédération, comme le montre le fait que lors de la répartition des terres, ils se séparent entre Hasdings et Sillings. Les Sillings s'installent dans le Nord de l'Espagne où ils seront rapidement assimilés par les Goths. Les Hasdings s'installent dans le Sud auquel ils donnent leur nom (*Wandalusia > Andalousie). Ils y restent une vingtaine d'années, pendant lesquelles d'une part une partie d'entre eux deviennent ariens, d'autre part ils assimilent les Alains qui ont perdu leur chef. Puis, en 439, sous la pression des Wisigoths, ils passent la Méditerranée et vont se fonder un royaume dans le Nord du Maghreb, d'où ils mènent de nombreuses attaques de piraterie, entre autres contre la Corse, la Sardaigne, ou même Rome en 455. Dans les années 530, ils sont écrasés par les armées de Justinien et disparaissent de l'histoire.

Les Burgondes Modifier

Originaire au premier millénaire avant notre ère de la région de Bergen, ils s'implantent dans l'île de Bornholm (< Burgundarholmr) vers le -VIème siècle. De là, ils migrent sur le continent et s'installent sur les bords de l'Oder. Au début du IIIème siècle, une attaque des Gépides les extermine presque, les obligeant à fuir vers l'Ouest. Ils atteignent l'Elbe à la fin du siècle, puis le Main à la fin du IVème siècle. L'essentiel de leur histoire s'écrit au Vème siècle. Après avoir tenté de franchir le Rhin en 406, ils sont installés dans la région de Worms par un foedus. Mais cela ne tient pas longtemps et ils repartent en guerre contre les Romains : Aetius et les Huns leur infligent une défaite tellement retentissante qu'elle a été mythifiée sous la forme des Niebelungen et plus tard de la saga des Völsungar. Ils passent un nouveau foedus avec l'Empire et sont installés en Sapaudia, vers l'actuelle Savoie. De là, ils se taillent peu à peu un royaume qui va jusqu'à la Méditerranée et se romanisent. Ils sont finalement battus pas les fils de Clovis en 534, et leur royaume est intégré au royaume franc. Leur influence sera persistante, par l'intermédiaire de la Bourgogne qui leur doit son nom.

Les Francs Modifier

Les Francs apparaissent seulement au IIIème siècle de notre ère, en même temps que disparaissent des sources un certain nombre de peuples de la région rhénane. On est donc en droit de supposer qu'ils ont constitué une confédération nommée les Francs. Ceux-ci participent activement aux différentes vagues de pillage qui frappent la Gaule au cours du IIIème siècle, et pourtant, au IVème siècle, ils sont quasiment inconnus, faibles et divisés. L'essentiel de leur gloire vient aux Vème et VIème siècles après que Clovis, les ayant unifié, leur a donné un royaume important et puissant.

Peuples plus mineurs Modifier

Les premiers Germains Modifier

Cimbres & Teutons -> premiers dans l'histoire
Tongres -> c'est eux les Germani, à l'origine

Les futurs Francs Modifier

Bataves, Bructères, Chamaves, Chattes, Chauques, Chérusques, Sicambres ; peut-être Ampsivariens, Ubiens

Les peuples de la Mer du Nord Modifier

Angrivariens, Ostphales, Westphales, Jutes

Thuringiens et Bavarois Modifier

Hermundures, Marcomans, Quades

Peuples proches des Goths Modifier

Skires, Hérules

Peuples mentionnés Modifier

Tacite Modifier

Aviones, Bures, Eudoses, Foses, Gothons, Marsignes, Mattiaciens, Naristes, Nuithons, Oses, Reudignes, Suardones, Usipètes,

Alamans Modifier

Armalauses, Bucinobantes, Juthunges, Lentiens, Semnons,

Autres Modifier

Adrabaecampi, Ambrons, Atuatuques, Bastarnes, Némètes, Ruges, Tenctères, Tubantes, Vangions, Warnes

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard