FANDOM


Le Ragnarök est dans la mythologie scandinave le nom donné au cataclysme ultime qui doit détruire le monde à la fin des temps. Le concept de Ragnarök est lié à celui de destin : en effet le mot ragnarök, utilisé dans la plupart des poèmes eddiques, est composé de rök (« jugement », « destin ») et de ragna (génitif pluriel de regin, « puissance divine »), et signifie donc « destinée des puissances », ou « destin des Dieux ». On trouve également dans certains textes (comme l'Edda de Snorri Sturluson ou la Lokasenna) le mot ragnarøkkr, où røkkr signifie « ténèbres », et qui fait du Ragnarök le Crépuscule des Puissances, les Ténèbres des Dieux. L'expression habituellement utilisée est le Crépuscule des Dieux.

Les signes annonciateursModifier

D’abord la Lune et le Soleil seront dévorés par Sköll et Hati, les loups fantastiques qui les poursuivaient depuis la création. Le Soleil dépecé par les loups n'émettant plus ni lumière ni chaleur, la terre entrera dans une période de froid et de ténèbres appelée fimbulvetr (« grand hiver »), qui durera trois années au cours desquelles des conflits majeurs embraseront le monde, évoqués dans la Völuspá :

Les frères batailleront entre-eux jusqu’à une fin sanglante,
Et les fils de leurs sœurs souilleront leur honneur :
Le malheur sera sur Terre avec plus de gratuité,
L’âge des haches, l’âge des épées – brisés seront les boucliers –
L’âge du vent, l’âge du Loup, avant que le monde ne s’écroule ;
La lance d’aucun Homme n’épargnera l’autre.
Le monde sera alors voué à la perversité, les valeurs morales seront rejetées, et les hommes se livreront à l'inceste et au crime. Pendant ce temps,les géants se réuniront pour lancer leur assaut contre Asgard, et Odin consultera la tête de Mímir.

Le combatModifier

Un formidable déchaînement des éléments signalera l'imminence des combats, dont les dégâts et les effets obscurciront les cieux, plus aucune étoile n’étant dés lors visibles. La terre tremble, les montagnes s'écroulent. La Völuspà précise également que trois coq chanteront pour annoncer le Ragnarök. Fjalarr (« guetteur »), un coq vermeil, chante sur le bois de la potence près du géant Eggþér (« gardien de l'épée »), Gullinkambi (« crête d'or ») chante dans la Valhöll pour éveiller les Einherjar et un coq rouge de suie chante dans le Helheim. Suite aux tremblements de la terre, le lien gleipnir se brisera, libérant le loup Fenrir. Jormungandr remontera à la surface des eaux et gagnera le rivage, provoquant de gigantesques inondations, et Naglfar, le navire fait avec les ongles des morts, se détachera de ses amarres avec à son bord les géants du feu menés par Surtr, dont l'épée de lave brille davantage que le soleil. Selon la Völuspà, Loki en personne tiendra la barre du navire, mais la Gylfaginning donne ce rôle au geant Hrymr. les fils de Muspell tenteront de passer par le fameux pont arc-en-ciel bifröst qui permet d'accéder à Asgard, mais celui-ci s’écroulera sous leur nombre, et leurs chevaux devront traverser de grands fleuves avant de parvenir à une plaine du nom de Vigrid, « champ de bataille ». Les rejoindront Fenrir, Jormungandr, Hrym et son navire, les géants du givre puis Loki et les fils de Hel, à la tête d'une armée de morts venus de Hellheim (il semblerait que Hel elle-même ne participe pas au combat). Heimdallr soufflera alors dans son cor pour annoncer la venue de la grande bataille, et les dieux et les Einherjars sortiront d'Asgard pour marcher contre les géants. Odin affrontera Fenrir et périra sous ses crocs mais aussitôt son fils, Viðarr, le vengera en tuant Fenrir (en lui enfonçant son épée dans le cœur d'après la Völuspa et les Vafþrúðnismál, mais d'après la Gylfaginning, il posera son pied sur la mâchoire inférieure du loup, saisira la mâchoire supérieure et déchirera la gueule du monstre). Thor s’attaquera à Jormungandr. Il lui fracassera la tête avec son marteau Mjöllnir, mais se faisant se fait aperger de venin, et meurt. Snorri Sturluson ajoute que Garmr, le chien du Niflheimr, et Týr le dieu manchot s'entretueront et que Freyr, ayant prêté son épée à Skírnir, affrontera désarmé le géant Surtr, qui le tuera. Il précise également que Loki et Heimdallr s’entretueront à leur tour. Après quoi Surt lancera ses flammes sur la terre et incendiera la plaine Vigrid et le monde entier.

L'après RagnarökModifier

Après le Ragnarök, la Völuspá voit une seconde fois la terre émerger des flots, une terre éternellement verte où l'aigle plane au dessus des montagnes, les poissons nagent dans les cascades et où les champs donnent des récoltes sans avoir été ensemencés. Elle nous apprend qu’après ce terrible crépuscule, les déchus, les héros, les guerriers mais aussi les lâches et les assassins se partageront les demeures de Gimlé, Okolnir, Sindri et celle de Nastrandir. Les Ases survivants, dont Móði, Magni, Váli et Viðarr, se rassembleront dans Iðavöllr, où s'élevait jadis Asgard, et se remémoreront les évenements du passé et les antiques runes ; ils retrouveront dans l'herbe les gullnar töfflur, les Tablettes d’Or gravées des premières Runes et qui leur avaient jadis appartenu. Móði et Magni auront également réussi à conserver le marteau Mjöllnir. Baldr et Höðr reviennent de Hel pour habiter les sanctuaires divins. Un couple humain, Líf (« vie ») et Lífþrasir « vivace », des rescapés, réfugiés dans le bois de Hoddmímir, repeupleront le monde de l’humanité. Et Sól, le soleil, est remplacée par sa fille, née juste avant la bataille.



Source : Les dieux des Vikings, de Jean Renaud

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard