FANDOM


Les Sarmates étaient un peuple nomade de langue iranienne, qui s’étendit dans les steppes d’Europe de l’est entre le IVe s. BCE et le IVe s. CE, repoussant les Scythes qui les avaient précédés.


Histoire Modifier

Origines Modifier

Au IVe s. BCE, Hippocrate signale la présence d’une tribu de nomades apparentés au Scythes, appelés les Sauromates. Établis au sud de l’Oural au IVe siècle BCE (culture de Prokhorovka), c’est probablement eux qui furent à l’origine des Sarmates, en regroupant autour d’eux d’autres tribus lorsqu’ils se dégagèrent de l’emprise scythe au IIIe s. BCE. Franchissant le Don, les Sarmates anéantirent l’empire scythe au cours du IIIe s. BCE. Selon Diodore de Sicile, les Scythes furent exterminés, mais il semble que certains furent assimilés par les Sarmates.


Apogée Modifier

Les Sarmates étaient une fédération de tribus, qui regroupait autour des Sarmates royaux (probablement issus des Sauromates) les Aorses, les Siraques, les Roxolans (ou Rouxelons), les Iazyges et les Bastarnes. Au Ier siècle CE les Sarmates furent rejoint par les Alains, qui devinrent la tribu la plus importante. Alains et Sarmates sont difficiles à différencier, au point de parler d’ensemble alano-sarmate. Les Alains attaquèrent l’Arménie en 68 CE, l’empire parthe en 78, puis traversèrent les Carpates avec les Iazyges et s’installèrent dans la plaine danubienne sous le règne de l’empereur Tibère, suivi par les Roxolans qui s’établirent en Moldavie et en Valachie. Une fois installés, les Sarmates furent en conflit permanent avec l’empire romain, mais également entre eux. Comme chez les Scythes, de nouvelles tribus se formèrent et certaines se sédentarisèrent, cultivant la terre, et faisant du commerce avec les cités grecques, approvisionnant les tribus restées nomades. Certaines passèrent sous foedus romain ; ainsi, l’empereur Hadrien (117-138) installa 5000 auxiliaires sarmates en Grande Bretagne.


Le déclin Modifier

Au cours du IIIe s. les Goths s’imposèrent dans les steppes, repoussant les Alains en Crimée et au nord du Caucase, les Sarmates dans la plaine hongroise et en Transylvanie (une fois que l’empereur Aurélien eu abandonné la Dacie), et dominant ou absorbant les tribus sédentaires. L’arrivée des Huns en 375 poussa ensuite beaucoup d’Alano-Sarmates à fuit vers l’ouest ; ils traversèrent le Rhin durant l’hiver 406-407 en compagnie des Vandales et des Suèves, et s’installèrent en Gaule ou en Hispanie, où ils furent assimilés par la population locale ; certains participeront à la bataille des champs catalauniques dans l’armée d’Aetius. Certains restèrent en Europe de l’est (on parlait encore leur langue en Hongrie au XVe s), ou se réfugièrent dans le Caucase (où ils sont toujours ; les Ossètes actuels sont leurs descendants).

sources : Histoire de l'Iran, de Jean Paul Roux ; Attila, de Michel Rouche

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard