FANDOM



Thumb Article en cours d'élaboration, merci de votre patience.


Les Saxons (latin : Saxones, vieil anglais : Seaxe, vieux saxon : Sahson, bas-allemand : Sassen) mentionnés pour la première fois au IIème siècle B.C.E. Notamment connus pour la conquête de la Bretagne, menée aux côtés de leurs voisins et alliés Jutes et Angles, ils n'en seront pas moins impliqués dans une grande partie des conflits antiques en Europe-occidentale et se répandront, comme en atteste la toponymie, dans de très nombreux lieux, notamment sur les côtes françaises de la manche. Scandinavie mise à part, les Saxons sont l'un des derniers peuples germaniques a avoir conservé la foi païenne, jusqu'à leur défaite définitive face à Charlemagne en 803 (conclusion de la Paix de Salz).


Origines et histoire des Saxons Modifier

L'hypothèse de Didier-Georges Dooghe Modifier

Les des informations données ici ne le seront qu'à titre indicatif et doivent être prises comme n'étant qu'hypothétiques. La thèse de Didier-Georges Dooghe est trop "ethnocentrée" pour être considérée comme objective, et les sources qu'il cite sont trop souvent sujettes à son interprétation personnelle.

D'après cet historien et généalogiste[1], il serait possible de faire remonter l'origine des Saxons au Vème siècle avant notre ère, sous les traits des Saces ou Sakas, peuple du nord de la Parthie décrits par Hérodote. Il avance cette thèse par le fait que les Saces tenaient leur nom d'une arme régulièrement retrouvée chez les Saxons que nous connaissons, la sagaris, hache à double tranchant. Ces Saces, à l'instar de leurs cousins Massagètes, comptaient parmi les auxiliaires de l'armée perse. C'est à ce titre qu'ils seront défaits par Alexandre le Grand en -331 et décideront alors de s'allier à lui.

D'après Widukind, dernier roi païen des saxons,les Saxons seraient issus des débris de l'armée d'Alexandre. Il est à noter que ce genre d'affirmations était fréquente à l'époque, les souverains allant emprunter des ancêtres aux glorieux noms de l'Antiquité grecque.

A compter de cette époque, les Saces et leurs proches parents Massagètes (connus aussi sous le nom de Rhodsalanes ou Roxolanes), connaîtront une formidable expansion, les Saces allant jusqu'à la Chine où ils seront repoussés par les Kouchans, ou au Pendjab d'où ils ne seront expulsés que vers -75, alors que certains d'entre eux occuperont la vallée du Don.

Vers -140 ou -130, un prince du Don nommé Sigge Fridulf[2] entreprendra de guider son peuple vers le nord en longeant les rivages de la Baltique, traversant la Finlande et la Suède pour s'installer dans la région d'Uppsala et en Scanie, avant de redescendre à la tête de son armée vers le Jutland, ce qui entraînera, toujours selon l'historien, la migration des Cimbres, Ambrons et Teutons. Ce conquérant resterait plus tard connu comme étant le père de nombreuses nations germaniques sous un autre nom, Odin.

Cette théorie, dont l'auteur ne cite malheureusement pas les sources, tendrait à prouver, si elle s'avérait exacte, l'origine évhémeriste des divinités du panthéon germanique.

Origines avérées des Saxons Modifier

Les Saxons n'apparaissent dans les traces écrites qu'à partir du IIème siècle de notre ère dans les écrits du géographe grec Ptolémée, qui les situe sur les rivages de la Mer du Nord, en Nordalbingie (entre les berges de l'Ems et de l'Elbe).

Les saxons sont, à l'origine, une confédération de peuples ingvaeoniques qui, poussés dans leur migrations par d'autres peuples comme les Danes qui occuperont le Jutland à partir de la moitié du IIIème siècle, s'installent dans l'actuel Holstein.

Ptolemais-cheronesus.jpg

Carte de la Chéronèse Cimbrique d'après Ptolémée. Les Saxons y sont présents en bas de la péninsule.

L'expansion saxonne Modifier

Sans doute arrivés au cours du premier siècle, en même temps que les Goths et Gépides entre autres, les Saxons s'installent dans un premier temps au sud de la péninsule danoise mais ne tardent pas à gagner du territoire. Dès la défaite des Chauques face au consul Didius Julianus, ils n'hésitent pas à s'emparer d'une grande partie de leur territoire. Pris sur cette lancée, ils s'établissent par la suite sur les terres des Angrivariens au sud, puis des Ampsivariens au sud-ouest. Profitant de la place vacante en Jutland du sud, les Lombards, eux aussi originaires de la péninsule scandinave, s'installent sur les rives de l'Elbe, dans la région de Bardowick.

Ainsi bien établis sur les bords de la Mer du Nord, les Saxons, marins émérites disposant de grands bateaux mus par la rame, se joignent aux Frisons, Angles et Jutes pour assaillir les navires marchands empruntant les routes du Nord. Afin de faciliter la communication entre eux, ces peuples, qu'on connaîtra plus tard sous le nom de Germains de la Mer, établiront un langage commun, proche de leurs dialectes respectifs, connu sous le nom de Noordseegermanisch ou Ingvaeonique.

Vers le sud, forts de leur position sur l'ancien territoire Angrivarien, les Saxons occupent au fur et à mesure toute la grande plaine centrale allemande (en saxon fala, qui donnera plus tard Westphalie et Ostphalie), ainsi qu'une bonne partie du cours inférieur du Rhin, le Hamaland (ancien territoire des Chamaves).

Cette expansion ne prendra fin qu'au cours des IVème et Vème siècles sur le continent. Les Saxons sont dorénavant voisins des Francs, avec qui ils s'allient parfois, mis qui sont aussi bien plus souvent leurs plus farouches ennemis, s'opposant sur terre pour des conflits territoriaux, ou en mer, où la marine marchande et les cités portuaires franques n'ont de cesse de subir leurs assauts.

Bloqués dans leurs conquêtes et devant faire face à des pertes de terres au nord et à l'est, sans doutes dues aux Huns et aux progressions de la mer sur leurs basses terres, de nombreux Saxons de Nordalbingie s'engagent dès la fin comme mercenaires dans l'armée romaine pour défendre les côtes de Bretagne contre leurs propres frères. Suite à cette première vague, de très nombreux Saxons quittent le continent pour aller s'installer, au cours des Vème et VIème siècles sur l'île de Bretagne, où ils occuperont l'Essex, le Sussex et le Wessex, qu'ils partageront également avec leurs alliés de toujours, Jutes Angles et Frisons.

Articles Connexes Modifier

Sources et notes Modifier

  1. Les Saxons - Des origines au Xème siècle, éditions MCD
  2. voir : Odin

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard